L’aurige masqué

L’aurige masqué 2017-10-09T10:14:38+02:00

« Meilleur est le méchant, meilleur est le film ». René Goscinny et Albert Uderzo, grands cinéphiles, ont retenu la leçon du maître Alfred Hitchcock dans la confection des antagonistes qui viennent régulièrement perturber la vie tranquille au village de leurs héros gaulois. Pour ne donner qu’un exemple, le sourire diabolique d’Amonbofis, s’écriant « je viens d’avoir une idée horrible ! » dans Astérix et Cléopâtre, est digne des méchants les plus diaboliques du grand cinéma.

Dans Astérix et la Transitalique, Jean-Yves Ferri et Didier Conrad innovent en introduisant le mystérieux aurige masqué : Coronavirus, le champion romain aux MCDLXII victoires ! Ne reculant devant rien pour voler la vedette à ses adversaires, et souhaitant obtenir une nouvelle victoire pour sa gloire et celle de Rome, Coronavirus est un concurrent redoutable dont le sourire figé ne dit rien qui vaille à Obélix.

Pour ce personnage atypique, Didier Conrad a dessiné une dizaine de masques proposant des options narratives variées. « J’ai travaillé un peu dans toutes les directions possibles » explique-t-il. «  Il vaut toujours mieux choisir en fonction du récit, le design devant suivre, et j’ai donc eu besoin de poser à Jean-Yves beaucoup de questions. Doit-il avoir une gestuelle précise ? Est-il sérieux ou fanfaron ? Parle-t-il et, si oui, comment s’exprime-t-il ? Jusqu’au où aller dans le côté dramatique ? »

Les propositions de Conrad vont du design épuré au masque de Zeus / Jupiter, de l’option « hilare » à la version effrayante, en passant par des variations de casques grecs. Jusqu’à un masque « double » (drame / hilarité), inspiré par la figure de Janus, le dieu romain à 2 têtes. Ferri fait son choix selon des critères très précis : « Je le voulais fanfaron, c’est sûr ! Mais surtout ironique, car pour moi ce que le masque devait exprimer en premier, c’était une supériorité sur les autres concurrents. Le masque permet aussi de jouer sur le mystère de l’identité, à la manière de quelques méchants célèbres de la BD. »

ALORS… QUI SE CACHE DERRIÈRE CE MASQUE ???